Le cocon sémantique, une arme SEO...

Pour comprendre le concept de cocon sémantique, il faut d’abord comprendre les évolutions qu’a subi l’ami Google au fil des années. Il fut un temps où pour placer en 1ère position des SERP sur certaines requêtes, il suffisait de « répéter » machinalement les mots-clés ciblés dans les zones stratégiques d’un contenu au dépend de la qualité de ce dernier. Les éléments title, balise H1 et alternatives textuelles des images sont ainsi devenus les terrains de jeu de référenceurs sans scrupule adeptes du stuffing keyword.
Mais Google est une machine qui ne cesse de se perfectionner et dont le sens d’analyse tend à se rapprocher de celui  d’un humain. Plus question aujourd’hui de berner le 1er moteur de recherche avec des techniques SEO superficielles et dépassées. Place au contenu web de qualité, place au cocon sémantique !

Le cocon sémantique en quelques mots

Définir le cocon sémantique pourrait nous prendre la journée. Mais pour aller à l’essentiel disons qu’il consiste à attacher plus d’importance aux thématiques qu’aux sacro-saints mots-clés. Une agence rédaction web moderne ne limite donc plus son champ d’action à la recherche de mots-clés stratégiques et va beaucoup plus loin en analysant tout l’univers sémantique et le champs lexical du thème à traiter en vue d’en aborder tous les aspects.
L’objectif est double :

  • comprendre la façon dont les internautes essayent de trouver un produit, un service ou une information pour mieux combler leurs attentes et leur offrir un contenu qualitatif qu’ils voudront lire et partager
  • prouver l’expertise du contenu à Google à travers un contenu étoffé et dense et non pas simplement « suroptimisé ».

L’idée est de prémâcher le travail d’indexation de Google en lui envoyant un maximum de signaux qui lui permettront de mieux appréhender et de classifier un contenu. Comme nous l’expliquions plus haut, Google arrive à se mettre dans les baskets des internautes et à comprendre la logique dans chacune de leur recherche. Il sait désormais que telle ou telle requête peuvent être liées par une même thématique, par une même recherche. Pour caricaturer un peu : un contenu qui intégrera un grand nombre de mots articulés autour d’une thématique précise sera jugé plus pertinent qu’un texte « pauvre » où le mot-clé principal est répété 2 fois par ligne. Dans le second cas de figure, le risque de pénalité par Google Panda est bien là. Et Dieu sait que l’animal peut-être sans pitié.

Exploiter un cocon sémantique

Ce n’est pas une mince affaire de repenser le contenu web de son site. Surtout avec le Panda ravageur qui risque à tous moments de nous asséner un vilain coup de patte. Pour créer un contenu riche au champ lexical dense, il faut partir du principe que vous écrivez d’abord pour les humains et que vous optimisez seulement ensuite vos pages pour les robots d’indexation. N’écrivez pas pour faire du remplissage ni dans l’espoir parfois vain de vous positionner sur le mot-clé de vos rêves. Pour sauter le gouffre entre la seconde et la 1ère page de Google, il vous faut réaliser un vrai travail de recherche sémantique.

Parlons technique à présent.  Une astuce très populaire consiste à créer des pages complémentaires (au contenu sémantiquement proche) liées aux pages principales de votre site par un maillage interne afin de « pousser » ces dernières dans les SERP. Cette méthode facile à mettre en place peut vite devenir un piège mortelle si vous n’attachez pas assez d’importance à la qualité rédactionnelle de ces pages secondaires. Leur existence doit être justifiée par la qualité de l’information qu’elles vont transmettre à vos lecteurs.

Le maillage interne au service de la sémantique

Pour les sites de e-commerce, il est essentiel d’apporter une attention particulière aux textes de catégories et aux fiches produits. En plus de favoriser l’exploration et la conversion, ces textes donnent du sens à votre site aussi veillez à rédiger des descriptions uniques qui valorisent bien vos produits. Dans une catégorie-mère vous privilégierez des mots-clés très génériques (2 mots) et plus vous avancerez dans l’arborescence de votre site, plus vous utiliserez des expressions-clés spécifiques de 3 mots ou plus. Exemple : mobilier design – chaise en bois – chaise en bois scandinave.

On comprend dès lors l’importance de créer une architecture de site permettant d’organiser efficacement le contenu. C’est là un autre aspect important du cocon sémantique : le maillage interne. Ce dernier doit être pensé en « entonnoir ». Plus vous avancez dans l’entonnoir, plus le contenu est précis, toujours en lien avec la catégoriee.

Conclusion

Une stratégie SEO basée sur la recherche sémantique n’est pas une contrainte imposée par Google pour le plaisir. Ce changement d’algorithme est plutôt à considérer comme un véritable levier pour le référencement de votre site. Les internautes ne sont pas dupe et savent reconnaître du 1er coup d’œil un article de blog suroptimisé et indigeste. Le genre même qui n’est jamais partagé ou commenté. Un contenu dont personne ne veut… et surtout pas Google.
Source : Search Engine Land

A lire aussi